L’INED (Institut National d'Etudes Démographiques) est un établissement public Français chargé d'étudier les problèmes

démographiques sous tous leurs aspects. Il a récemment mené une étude à travers 4 continents pour étudier comment

varient les idéaux corporels d’un pays à l’autre (20 000 personnes interrogées).

Voici les résultats pour la France:

 

avez-vous-le-corps-ideal-7939

 

Mais comme cette étude s'est faite sur plusieurs continents, c'est les résultats dans leur ensemble qui sont intéressants.

Les chercheurs ont identifiés 4 groupes de pays :

 

Corps idéal femmes minces et hommes minces:

Les pays asiatiques, comme la Corée du Sud où la pression de la minceur est très forte pour les deux sexes.

 

Corps idéal femmes minces et hommes corpulents:

Les pays comme la France, la Slovaquie, la Bulgarie, Israël ou encore les Philippines où la pression à la minceur est plus

forte pour les femmes que pour les hommes. Ainsi, en France, si on préfère les femmes minces, on préfère par contre les

hommes corpulents à 62% !

 

Corps idéal : femmes corpulentes et hommes minces:

Cas inverse du précédent, comme c'est le cas en Uruguay et dans d'autres pays d'Amérique Latine, où la corpulence est

valorisée chez les femmes (symbole de fertilité) alors que c’est la minceur qui est valorisée chez les hommes.

 

Corps idéal : femmes corpulentes et hommes corpulents:

C'est en Irlande que les corps corpulents sont valorisés pour la femme et pour l’homme à plus de 50%.

 

Le corps idéal est donc sujet à des normes variables.

Cette étude de l’Ined nous montre donc comment l'image du corps idéal est régie par des normes variables selon les cultures.

Dans certains pays, comme beaucoup en Europe, être mince, c'est renvoyer une image saine, une apparence de bonne santé,

de sérieux, de dynamisme...Ca en devient même un avantage professionnel puisque des études montrent que les femmes minces 

sont en moyenne mieux payées et moins souvent au chômage que les autres femmes.

Résultat, 6 françaises sur 10 déclarent vouloir perdre du poids, paradoxe quand on sait que les Françaises sont avec les Italiennes

les plus minces d’Europe.

Au niveau mondial, les Françaises se retrouvent donc dans la même situation que les Coréennes. Alors qu'elles possèdent des

corpulences proches de l’idéal de leur pays, elles sont pourtant aussi celles qui déclarent le plus souhaiter perdre du poids,

symbole de la pression à la minceur existant dans ces pays.

Ces comportements ont cependant de lourdes conséquences. En effet, l’idéal de la minceur a, notamment en France, comme

conséquence de pousser de nombreuses femmes, souvent très jeunes, dans des régimes à répétition, provoquant notamment

des dérèglements alimentaires importants, et une grande source de mal-être.

Et puis ce corps idéal serait donc uniquement pensé par la vision de l'autre, et non par comment on se sent nous-même dans 

notre corps, notre perception de ce reflet dans le miroir. Une femme qui assume son 46 vivrait plus heureuse en Uruguay ou

en Irlande plutôt qu'en France? Trouverait plus facilement du travail? Pourquoi cette culpabilité chez nous?

Cette femme va donc, pour mieux correspondre aux normes standard, chercher à mincir, alors qu'elle est déjà épanouie et radieuse

dans sa corpulence... Alors pourquoi engendrer de la frustration, moins de plaisir et remettre en question sa confiance en elle?

Et puis une silhouette, ce n'est qu'un corps... Un corps s'habille, se maquille, s'accessoirise. La beauté ne s'arrête pas au dessin

d'une courbe. Une femme qui sait se mettre en valeur avec une corpulence forte aura plus d'allure qu'une mince qui ne prend

pas du tout soin d'elle... C'est là qu'est l'erreur... Tout n'est pas question de chiffres, d'un poids, d'une taille, d'un ratio...

Avec des vêtements, du maquillage, de la couleur, avec des formes, avec de la vie, on dépasse ces règles strictes et austères.

C'est le message que j'essaie de véhiculer... Petite, grande, mince, plus forte, blonde, brune, peu importe... 

Chacune a un potentiel à exploiter, une personnalité à mettre en avant, des atouts à mettre en valeur!

On est comme on est, mais surtout qui on est... Reste à le définir et trouver son style, propre, sans avoir peur de s'assumer.

Le chemin est encore long, j'en ai bien conscience, mais comme c'est le temps des bonnes résolutions, si vous devez n'en n'avoir

qu'une, c'est celle-ci.... Et répétez vous le tous les jours:

7ba16fa55082fbc693652e95588884f3